WIR-LILLE

 

Durant les 3 jours de Pentecôte, les jeunes professionnels de Lille ont accueilli environ 70 jeunes pros pour le Week-end Interrégions.

Recette du WIR
Ingrédients :
– un thème : s’imprégner de l’Évangile pour nos vies
– des JP venus de la France entière
– des témoins venus partager leurs expériences de la manière dont l’Évangile résonne dans leur vie
– des temps de prières
– des découvertes gastronomiques
– un jeu pour partir à la découverte de Lille
Ne pas oublier le zeste de motivation d’une équipe d’organisateurs ainsi qu’une pincée de sel de familles qui hébergeaient ces jeunes. Mélangez le tout et vous obtiendrez un week-end rempli de rencontres, de convivialité, de jeux, de partage, de prières, de danses, de sourires, de joies, d’entraide, de chants, de réflexion…

Quelques échos de l’équipe d’organisation :

« J’ai le sentiment d’avoir vécu un week-end richement imprégné de l’Évangile, et rempli de l’Esprit Saint. Tous les ingrédients ont été réunis pour vivre un week-end très ressourçant et agréable comme nous l’ont partagé les participants. Et il est bon de vivre ces moments de « stop » dans nos chemins spirituels. Ils nous dynamisent pour la suite. »

« Les topos nous ont super bien nourris : 9 flashes sur la manière d’être du Christ dans l’Évangile, par Sœur Odile, un chemin pour ‘devenir un homme d’Évangile’ par le père Bruno Cazin. Des questions fortes : Comment vivons-nous l’autorité que nous avons et comment sommes-nous artisan de vérité sur nos lieux professionnels ? « 

« Des JP arrivant des quatre coins de France ont permis de découvrir à quel point l’Évangile fait vibrer nos cœurs, à travers les enseignements reçus, la prière, la louange, tout cela arrosé de l’ambiance chaleureuse des ch’tis ! »

« J’ai été heureux de retrouver des JP connus ailleurs, dans d’autres rassemblements. J’ai particulièrement apprécié la personne d’Étienne Motte et je me rappellerai l’intervention émouvante et épatante de sa fille, présente dans l’assemblée. Un week-end inoubliable ! »

« Pour ma part, ce fut un moment de bonne humeur, de joie, d’espérance, de réflexion, de convivialité que j’ai essayé d’apprécier autant que je pouvais, avec le Christ au milieu de nous ! »

« Côté organisateur, le week-end a été éprouvant : que de courses pour l’intendance! Au final on s’en est bien sorti. C’était bon de passer plus de temps ensemble que ce que nous permettent nos soirées du mercredi. »

L’équipe d’organisation : Anne-Blandine, Audrey, Brune, Clément, Emmanuel, Estelle, Guillaume, Jean-Baptiste, Jean-Tiaret, Marie, Valéry, Sœur Odile.

Et des témoignages de deux participants  :

 » Nous avons passé un excellent week-end pendant lequel nous avons pu mettre de côté tous nos tracas quotidiens. Les différents témoignages s’articulaient impeccablement, ce qui permettait de bien lier les différentes journées et d’avoir une forte impression de continuité. De plus, en écoutant les intervenants, et avec les rencontres entre les différents jeunes pros venant des six coins de l’hexagone, on découvre comment le Seigneur s’y prend pour intervenir dans nos vies. Ce week-end a permis de se rendre compte que, pour communiquer au mieux sa foi, le meilleur moyen est de vivre selon les enseignements qui nous ont été laissés. Chercher d’autres méthodes pour faire partager notre foi est bien, mais pas forcément nécessaire. Pour finir les différents temps d’échanges, de découverte de la ville, et surtout le bal folk ont donné de très bons moments de partage et ont bien rythmé le week-end. »
Sébastien

 

« J’étais venu pour rencontrer des amis et d’autres JP et je suis rentré en ayant rencontré le Christ, imprégné de sa bonne nouvelle.

Les 9 flashs de Sœur Odile m’ont d’abord très agréablement surpris : le Christ, ce n’est pas simplement des mots, c’est aussi des attitudes qui accompagnent ces mots : regard rendant sa dignité au paralytique, discours d’autorité vers les disciples, bras écartés comme un trait d’union entre juifs et non juifs ou entre riches et pauvres. Mais le Christ n’est pas seulement des mots ou des attitudes, car il peut nous aider dans les moments difficiles de nos vies, comme cet ancien DRH résigné à licencier le personnel d’une filature condamnée, ou encore ce médecin qui ne guérit pas mais qui accompagne la petite Marine, autiste, qui lui indique par ses gestes où elle a mal. La parole de Dieu prend alors tout son sens dans ces moments et se met à résonner en nous : « J’ai vu la misère de mon peuple », « Rien ne pourra nous séparer de l’amour du Christ ».

Le Christ, il est aussi présent dans la prière du soir, recueillie, à l’Église Saint Mo’ (on dit comme ça à Lille l’Église Saint-Maurice), suivi d’un hébergement « aux petits oignons » chez l’habitant. Il est encore présent dans la découverte de la ville de Lille, qui appartient à sa création, dans l’Esprit qu’il nous envoie au cours de la messe « qui bouge » à Saint Mo’, ou bien tout simplement dans la joie d’une soirée où on danse la « bourrée ». Il est présent et il nous parle à travers tous ces autres jeunes professionnels avec qui discuter dans leurs villes et leurs boulots, qui sont si proches et si différents de moi à la fois.

Enfin, le Christ peut transformer notre vie pour nous faire devenir un homme d’Évangile dans le monde, thème de la troisième conférence de notre week-end, et qui a achevé de nous édifier, comme le triptyque des principes d’une vie évangélique, que sont la pauvreté, obéissance et chasteté (ou respect de l’autre et de soi, pour éviter toute mauvaise interprétation de ce mot).

Un dernier mot : le Christ, il est aussi présent dans l’accueil formidable des JP de Lille, leur organisation remarquable et leur bonne humeur. »
Jean-Louis